Bulletin de sécurité – Comité national en santé et en sécurité du STT, Section locale nationale 1944 du Syndicat des Métallos
Affiché 2017-déc.-15

Le comité d'orientation national en santé et en sécurité du STT, Section locale nationale 1944 du Syndicat des Métallos / Telus s'est réuni le jeudi 7 décembre 2017 pour discuter des points concernant la santé et la sécurité des employés de Telus à travers le pays.

 

L'un des points importants ayant été discutés est l'implémentation prévue du programme de maintenance « Inspection et Retraitement » des poteaux dédiés aux lignes téléphoniques. Bon nombre de ces poteaux en service au Canada n'ont pas été entretenus depuis plus de trente ans. Si l'on ajoute cela au fait qu'une grande partie d'entre eux a été installée il y a cinquante à soixante-dix ans, des questions se posent quant à la viabilité de certaines sections de cet équipement vieillissant.

Il y a environ 12 000 poteaux en Alberta, 200 000 en Colombie-Britannique et 180 000 au Québec. Dans l'ensemble, si l'on estime une moyenne raisonnable de longévité de quarante ans pour environ 400 000 poteaux, on obtient approximativement seize millions d'années d'usure environnementale naturelle pour l'ensemble de l'équipement.

Par la suite, les membres du syndicat faisant partie du comité étaient fiers de pouvoir participer à l'annonce faite par Telus à Burnaby la semaine dernière, le 7 décembre 2017 : quatre millions de dollars seront officiellement alloués au programme de maintenance « Inspection et Retraitement » des poteaux dédiés aux lignes téléphoniques, le premier depuis des décennies. Ce programme complet de sécurité et d'entretien, de vaste ampleur, inclut un plan de ré-inventaire de tous les poteaux n'ayant actuellement aucun accord d'utilisation conjointe avec les autorités compétentes en matière d'énergie.

Le comité national en santé et en sécurité du STT, Section locale nationale 1944 du Syndicat des Métallos s'engage envers ses membres à continuer de travailler sans relâche sur tous les autres problèmes de sécurité importants et d'envergure nationale que vous porterez à notre attention. Si vous n'avez pas encore rejoint votre comité local de santé et de sécurité au travail, pensez-y afin de faire la différence dans votre lieu de travail pour tous vos collègues, votre unité de négociations, de même que votre direction.

Solidairement,

Le Syndicat des travailleurs(euses) en télécommunications, Section locale nationale 1944 du Syndicat des Métallos